Windfoil utile pour wingfoil?

Hello,

Pour faire suite a mon précédent message, nous envisageons l’achat d’une SROKA 6,3.

Cette planche est annoncée pour être compatible windfoil.

Étant un planchiste confirmé, est ce intéressant pour moi de passer par l’étape windfoil, histoire d’apprendre à maîtriser le foil, avant de faire du wing ?

Ou les pratiques sont complètement différentes ?

Comment compareriez vous les 2 pratiques ?

Merci de vos conseils

Bonsoir , je possède la 6.3 et suis planchiste confirmé. Mon ego a pris une sacrée claque. J’avais approché le windfoil avec sealion et foil ahd,
La 6.3 n’a pas de volume sur l’avant et les erreurs de placement du greement se paye cash. de plus les placements en wind et wing foil sont différents.
Je me suis imaginé que ça serait un jeu et p…n j’ en chie.
L’aile de 1500 cm² pour le windfoil n’est pas suffisant pour le wing donc achat aile 2000 cm² mais trop pour le premier .
Bref ta pratique en planche ne te sers pas à grand chose. La gestion de l aile et les appuis sont nouveaux.
Il faut s’accrocher avant de s’amuser …je ne m’amuse pas encore

Planchiste depuis plus de 30 ans je viens d acheter le pack wing fois 6.3 chez stocka super matos, très belle finition, je vais le tester vendredi. Nouveau challenge mais j espère bien y arriver rapidement

Je cherche une housse pour la sroka 6.3 avez vous des conseils d achat car elle est assez large
Merci

Alors cette sroka ? J’en ai commandé une également. Je la reçois sous 2 semaines normalement.

Salut Mika,
Je confirme le retour de quadrawind, les appuis sont vraiment différents, et il y a un cap à franchir avant de comprendre le fonctionnement. Je dirai même que venir du wind peut être un « léger ralentissement à la progression », pour ce qui est des appuis, en tout cas ça l’a été pour moi je crois. En windfoil, tu mets beaucoup de pied arrière, et c’est l’inverse en wing… Par contre après toutes ces années d’automatismes, difficile d’accepter d’enfoncer la jambe avant dans le dur, la peur de l’enfournement ou de l’éjection est inconsciemment bien présente. Mais une fois le cap franchi, tout marche bien mieux et c’est un vrai plaisir.

Un avantage par contre pour ce qui est de la compréhension du vent, la lisibilité d’un plan d’eau et le maniement de la wing.